Friendship

Vie de guilde

octobre 17, 2010

L’Hypogée de l’Obsidiantre

Il y a 2 semaines, nous réussissions à atteindre la zone numéro 4 de Frigost, les Larmes d’Ouronigride, en triomphant de Ben le Ripate comme vous le narrait Alkente. Hier après-midi, nous sommes entrés dans l’Hypogée de l’Obsidiantre avec pour seule ambition de défaire son occupant et d’arriver dans une nouvelle zone, la crevasse Perge.

Il fallait déterminer quels personnages allaient partir à l’assaut du géant de magma : Fureura, Noube, Kevindead-soigneur et Gin-Tonic joueraient principalement un rôle de soutien bien que le Pandawa pourrait aussi servir de damage dealer (DD) ; Sangsu, Kevin-dead, Torni et Shagia seraient quant à eux les DD.

A l’intérieur du donjon, nous découvrîmes deux sortes de monstres que l’on ne rencontre pas dans les Larmes : les Fumrirolles et les Mofettes. Ces dernières sont très casses pied avec leur sort « Démére » qui a le même effet que le sort « Chance d’Ecaflip » à l’exception qu’elles ont beaucoup plus de chance qu’un grand nombre d’Ecaflip ! Ou bien ce n’est qu’une impression… En tout cas, il se trouve que la deuxième salle en comporte plusieurs et ça peut être vraiment une plaie si on ne les désenvoûte pas.

Après avoir lutté pendant une bonne heure contre Crapeurs, Mofettes, et autres bestioles de l’Hypogée, nous arrivâmes devant l’Obsidiantre. Honnêtement, je trouve que ce boss est vraiment très beau graphiquement comme le reste du donjon d’ailleurs, que ce soit le décor ou les montres qui l’occupent.

C’est à partir de ce moment là que l’on a commencé à établir la stratégie que l’on allait employer pour le battre. Nous savions qu’il invoquait un monstre du nom de Pougnette qui explosait au bout d’un certain temps, tuant tous ses ennemis excepté ceux qui étaient le plus proche d’elle. Ceci nous paraissait étrange mais il était possible que ce soit l’œuvre d’une protection magique générée par l’invocation. Ainsi, nous avons essayé de rester le plus proche d’elle et de commencer par tuer l’Obsidiantre, ce que nous sommes parvenu à faire. Bien entendu, son acolyte Astomystique le ramena à la vie et on s’empressa donc de mettre fin à la sienne.

Je ne vous dévoilerai pas la technique exacte à employer mais je souhaiterai préciser qu’au final Torni n’aura pas vraiment jouer le rôle de tapeur face à l’Obsidiantre. Il aura par contre eu une tout autre utilité, et pas des moindres : enlever l’invulnérabilité de la bête.

A la fin du combat, on constata que l’on n’était pas parvenu à récupérer une vertèbre mais l’important était fait : on l’avait vaincu et on arrivait ainsi dans la crevasse Perge. Cependant, le climat n’était plus vraiment le même et il fallait donc faire attention de ne pas attraper le Rube, la Zinuzide ou toute autre maladie !


Shagia découvre les Givrefoux

Ecrit par Shagia

Laisser un commentaire

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URL